Portraits de diplômés | Lise Guérenne – DUT Carrières Sociales (2018-2020)

Lise Guérenne travaille dans un centre social en tant qu’animatrice et directrice d’accueils périscolaires et extrascolaires sur plusieurs communes. Elle nous parle de son expérience au sein du DUT Carrières Sociales.


  • Quel est ton parcours post-bac ?

 J’ai passé un bac ST2S (Sciences et Technologies de la Santé et du Social). Après avoir obtenu mon bac, je suis partie en DUT Carrières Sociales option Animation Sociales et Socioculturelle que j’ai obtenu en juin 2020.

  • Pourquoi as-tu choisi le DUT Carrières Sociales ?

J’avais déjà passé mon BAFA (Brevet d’aptitude aux fonctions d’animateur en accueils collectifs de mineurs), l’animation auprès des enfants me plaisait. J’avais les capacités pour faire des études post-bac, et puis Guéret n’était pas très loin de chez moi. Je me suis donc lancée, sans être certaine au début qu’il me servirait plus tard pour trouver un poste d’animation et de direction.

  • Comment s’est déroulé le DUT : les cours, le rythme, les liens avec les enseignants, le stage, les projets ?

 En DUT, les cours sont très variés puisque l’on va aborder différents types de publics : familles, jeunes, enfants, adultes, personnes en situation de handicap, etc … Il y a donc pour chaque étudiant des cours plus intéressants que d’autres selon le public vers lequel on souhaite se diriger. Pour ma part, même si j’ai toujours voulu travailler auprès des enfants, j’ai aimé découvrir d’autres publics que je ne connaissais pas. J’ai appris des choses.

Dans certains cours, nous avons aussi eu la possibilité de créer nous même des animations. La plupart du temps, les enseignants nous demandaient de faire des exposés pour présenter le cours aux autres étudiants. Cela nous rendait acteurs du cours et bien souvent, il était possible voire obligatoire de faire cet exposé sous forme d’animation (jeu, pièce de théâtre, quizz…). Ce format rend le cours plus sympa et c’est aussi plus facile pour le retenir et mémoriser les choses importantes.

La plupart des enseignants sont des professionnels. Ils savent de quoi ils nous parlent et partagent avec nous leur expérience.

A cause de la Covid, je n’ai malheureusement pas pu faire mon stage de 2 mois en deuxième année. Pourtant, j’avais préparé un beau projet avec la MJC (Maison des jeunes et de la culture) dans laquelle je devais effectuer mon stage : j’aurais dû intervenir sur les publics de FLE (Français Langue Étrangère) pour proposer des ateliers jeux de société permettant de faire apprendre la langue française de manière ludique, et favoriser la mixité en organisant une journée autour des jeux de société de différentes cultures.

  • Peux-tu résumer ta formation en trois mots clés ?

Enrichissant, partage, découverte (de différents publics, de différentes méthodes d’animation..)

  • Quelle est pour toi la meilleure raison de choisir l’IUT du Limousin pour ses études post bac ?

À Guéret, l’Association Étudiante Guérétoise (AEG) permet de faire bouger les étudiants et propose de nombreuses activités.

  • Quel est ton parcours professionnel ?

Par mon BAFA, j’avais déjà beaucoup travaillé avec le centre social où je suis actuellement. A l’obtention de mon DUT, j’ai effectué un remplacement de deux mois dans ce centre social. J’ai occupé un poste d’animatrice sur les mercredis et de directrice sur les vacances d’octobre. Ensuite, j’ai fait un service civique dans une école. Il y a quelques semaines, un poste en CDI s’est libéré au centre social. J’ai rompu mon emploi civique et je suis donc désormais animatrice et directrice d’accueils de loisirs : temps périscolaire (les soirs après l’école et les mercredis) et extrascolaire durant les vacances.

  • Qu’est-ce-qui te plaît le plus dans ce métier ?

J’aime le contact avec les enfants, leur apprendre des choses à travers des activités ludiques. J’aime partager avec eux, car parfois ils ont eux aussi des choses à nous faire découvrir.

En animation, on découvre aussi des choses par nos collègues car chaque animateur apporte sa personnalité dans son travail : il y a des animateurs qui sont plus à l’aise dans le sport, d’autres sur des activités manuelles, d’autres seront plus branchés sur la nature, le théâtre, …

Chacun partage ses loisirs et c’est ce qui fait la richesse d’un accueil de loisirs.

  • Un petit souvenir de ton passage à l’IUT ?

 Les cours de théâtre et d’audiovisuel, qui poussent chacun à lâcher prise et à se dévoiler aux autres.

  • Si tu devais donner un conseil à un futur étudiant qui souhaiterait suivre ce même parcours : quel serait-il ?

 Assure toi d’aimer ce que tu fais, mais ne panique pas si parfois tu as des doutes. Je pense que la plupart des étudiants ont des périodes de doutes, ont peur de l’avenir, car on pense toujours « est- ce que je vais trouver du travail après ? Est ce que ça me plait ? Est-ce que je ne me trompe pas de chemin ? ».

A l’heure actuelle, bon nombre de personnes démarrent leur carrière dans un métier et se reconvertissent plusieurs années après. L’important selon moi c’est de suivre ses envies, d’aimer ce que l’on fait, d’autant plus quand on travaille avec le public.